Mal aimer

Tu me dis que c’est ok
Que tu admires ma liberté
Puis tu me dis que j’ai de la chance
Qu’il n’y a pas un mec sur cent qui accepterait
Ça

« Ça »
Moi
Mes façons de

 

Tu me dis que c’est ce que je t’ai vendu
Alors que je dois
Ouvrir les cuisses
Alors que je dois
Te dire mes fantasmes
Alors que je dois
Sucer ta bite
Alors que je dois
Te dire combien tu es désirable
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore

Parce que tu n’y crois jamais
À chaque fois

Et te crier mon amour
C’est comme crier au fond d’un puits
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore
À chaque fois

Tu dis que tu me respectes
Et quand je grelotte dans tes bras
Tu me demandes :
« Tu fais semblant ? »

Tu dis que tu m’admires
Et je suis triste
Sans vie
Depuis que je te connais

Et je vois les barreaux d’une cage que je ne me connaissais pas
Se resserer
Encore
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore
Et encore

Je ne veux pas voir tout ça
Parce que je me dis
Que je suis une femme forte
Et que ce n’est pas le genre de choses
Qui nous arrivent
À nous, les femmes fortes

Et je vois le miroir amincir mon visage
Et je vois mon futur perdre de son ampleur
Et je vois les heures recroquevillée gagner ma journée
Et je me vois me dire
Que j’ai un problème
Que personne ne voudrait, de toutes façons, de quelqu’un comme moi
Qu’il faut que je mette de l’eau dans mon vin
Devenir réaliste

Et je vais me battre pour que mes journées regagnent leurs heures
Et les couleurs leur brillance
Et mon futur ses potentiels

Et je vais te quitter
Mon amour